Béatrice va dormir dehors

28 janvier 2014

Béatrice est en colère. Elle est dans la rue. Pour l’occasion, elle a troqué son carré Hermes puant contre une épaisse écharpe vert kaki. Elle a décidé de faire la grève de la faim. D’arrêter de manger pour protester. Protester parce qu’on ne « l’écoute pas ». Qu’on la traite moins bien que les SDF, avec qui elle a d’ailleurs décidé d’aller passer la nuit. Ultime marque de protestation. Béatrice va coucher avec les chiens. En face d’elle, un flic génial, qui la conchie poliment, devant des militants qui filment nerveusement, espérant une bavure. Béatrice menace.

Si elle meurt de froid, ce sera notre faute à nous qui ne l’écoutons pas.

Béatrice, tu as tort, ta place n’est pas parmi des SDF, ta place est au milieu des porcs. Tu es une truie Béatrice, tes idées sentent la merde. Tu perds ton temps, tu te fais du mal pour protester contre l’accès pour certains à des droits dont tu jouis depuis ta naissance. Sais-tu qu’il y a du monde qui meurt de froid, pauvre conne, des gens qui ne l’ont pas choisi, des gens qui sont là parce qu’ils n’ont nulle par ailleurs où aller ? Mais toi, plutôt que de rentrer chez toi, tu vas les imiter ? Pour crâner devant la caméra pendant que tes petits copains du printemps français t’apporteront des couvertures ? Pour protester parce que la France entière chie – a raison – sur ton idéologie conservatrice raciste et homophobe ?

Va crever Béatrice. Plus que personne, ce soir-là, tu méritais d’y rester, de te raidir. Parce que tu es déjà morte. Tes idées sont vieilles, sont à l’agonie, en phase terminale. Pendant que vous défilez en polo Vicomte Arthur, de nouveaux schémas familiaux apparaissent et se développent, des hommes et des femmes se marient et vous emmerdent. La Terre continue de tourner et vous n’êtes plus assez pour ralentir sa révolution. Vous êtes en phase terminale.

Au même titre qu’on empêche un malade qui perd la tête de se barbouiller le visage avec sa propre merde, je pense qu’on devrait vous interdire de manifester, de vous exprimer même. Vous devriez être attachés, bâillonnés, drogués. Je ne sais pas comment font mes potes gay ou juifs (ou les deux) pour supporter les offenses que vous leur faites. Vous mettez tout le monde mal à l’aise, c’est plus possible, on n’a rien fait pour mériter une telle bande d’enculés dans nos rues.

Alors, soyez grands et crevez discrètement. Arrêtez de venir salir nos rues avec vos manifestations absurdes, vos slogans racistes, homophobes, antisémites et rétrogrades. Vous êtes le passé, dans 15 ans, vous ne serez plus qu’un sujet de blague, comme on rit aujourd’hui de ceux qui refusaient, un temps, le droit de vote aux femmes.

You Might Also Like

18 Commentaires

  • Reply Nico 28 janvier 2014 at 15 h 39 min

    Un commentaire n’est pas nécessaire.
    Ou alors pour te dire merci et bien appuyer sur le fait que la majorité traditionnellement silencieuse, dont mes potes et moi faisons partie, en a vraiment mais alors vraiment plein le cul de ces enfoirés.
    J’ai même plus de mots pour dire à quel point ils me dégoûtent.

    Voilà, juste une petit commentaire pour appuyer ce que tu dis et rappeler que l’immense majorité des gens est écœurée par ces salopards de fin de race.

  • Reply Pierre-Henri 28 janvier 2014 at 15 h 51 min

    Tu sais que t’es drôlement sexy quand tu t’énerves, toi ? <3

  • Reply ramnes 28 janvier 2014 at 16 h 22 min

    Tu devrais arrêter l’actualité, tu es de moins en moins drôle et de moins en moins agréable à lire. J’ai l’impression qu’en ce moment une bonne partie de tes articles consiste à cracher sur tout ce qui est contraire à tes idées politico-sociales. Autant les mamanges c’était drôle parce qu’incorrect et complètement décalé, autant là tu es sur des sujets de société à la con, vus et revus ; ça rend très fade tes articles. Et je ne dis vraiment pas ça par rapport à ton parti pris. 🙂

    • Reply Guillaume Natas 28 janvier 2014 at 16 h 27 min

      La différence entre Natas et Trimtab c’est que sur Trimtab, j’écrivais pour vous faire plaisir et ici, j’écris quand j’en ai envie et plus pour moi. J’ai divisé mon audience par 5, mais ça me va.

      • Reply ramnes 28 janvier 2014 at 16 h 36 min

        C’est dommage. Je sais pas si t’y gagnes vraiment au final. Là, ton billet m’emmerde au plus au point, et pourtant je partage ton avis sur la connerie de Béatrice Bourge dans cette vidéo. Juste, je vois pas l’intérêt, ni pour toi ni pour nous, de rabâcher sur du vu et revu à la sauce Rue89.

        • Reply ANONYMOUSPLAYER 11 février 2014 at 21 h 46 min

          Cher Ramnes,

          Moi je lis pas ou peu « Rue89 », ça m’énerve vite, je ne sais pas ce que c’est ni comment ça fonctionne.
          « Guillaume Natas », ça me parle plus. J’envisage mieux.

          Moi perso cette truie me tiraille sur x générations. Depuis l’intégration des feujs à la république.
          Et ça me fait du bien de pas être seul dans mon cas, tu vois.

          D’autant plus que j’ai pas l’espoir qu’on oublie vraiment cette histoire, vu les patterns historiques.

  • Reply Maureen 28 janvier 2014 at 17 h 51 min

    Mon Dieu que c’est vrai. J’en ai marre d’avoir envie de pleurer à chaque fois qu’ils tentent une éniéme apparition grotesque dans les medias. Merci d’exprimer ce dégout avec autant de justesse, j’oserais presque un « Je vous aime, Monsieur Natas ».

    • Reply Phonography 29 janvier 2014 at 7 h 56 min

      L’indignation se mêle à la lassitude. Et, avec cette énième tentative, s’y ajoute l’écœurement quand je vois l’indécence de cette personne qui veut s’infliger une grève de la faim pour une cause aussi passéiste.

  • Reply Endeis 28 janvier 2014 at 18 h 18 min

    Je prie pour qu’elle te lise, et qu’elle se mange.

  • Reply Audert 29 janvier 2014 at 10 h 43 min

    « on n’a rien fait pour mériter une telle bande d’enculés dans nos rues. »
    C’est justement qu’on n’a rien fait, si ce n’est posséder, montrer, laisser la bête aller à veau-l’eau, laisser pisser, et après le pipi vient finalement la chiasse…

    « C’est qu’on n’a rien fait, pour mériter une telle bande d’enculés »

    Je pense que c’est au sein des familles, quelque forme qu’elles aient, que la solution se trouvent. Les clash y sont difficilement évitables, et les éviter est peu souhaitable.

  • Reply Yop Solo 29 janvier 2014 at 18 h 42 min

    Je préférais avec moins de colère et plus de mépris. Mais ça reste marrant à lire quand même.
    Ça fait un peu mal à la tête de voir quelqu’un raisonner avec une logique aussi biaisée et se remettant aussi peu en question. Tout le monde ne vit pas sur la même planète on dirait…

  • Reply Daniel 31 janvier 2014 at 9 h 08 min

    L’indignation se mêle à la lassitude. Et, avec cette énième tentative, s’y ajoute l’écœurement quand je vois l’indécence de cette personne qui veut s’infliger un énième billet pour une cause aussi passéiste.

  • Reply Johnny 31 janvier 2014 at 15 h 34 min

    Après Voltaire, Natas : j’insulte copieusement et je souhaite la mort aux gens qui ne pensent pas comme moi.

    Né dans d’autres circonstances, tu aurais été un bon petit terroriste.

    Avec une telle tolérance, tu deviens pire que les gens que tu critiques.

    Les gens en face, aussi contestables puissent parfois être leurs idées, ne sont pas au pouvoir et demande juste un droit au débat public. Toi tes idées sont au pouvoir et tu demandes l’exécution, sociale ou réelle, de ceux qui s’opposent à tes idées.

    « Les fascistes de demain s’appelleront eux-mêmes antifascistes ».

    Le totalitarisme de la bien-pensance.
    Admets le que tu es opposé à la démocratie et que tu préfères la dictature éclairée.

    • Reply Audert 4 février 2014 at 15 h 54 min

      J’aimerais bien que ceux qui brandissent la notion de « bien-pensance » comme ici m’éclairent sur deux choses :
      -ce qu’a de mal leur façon de penser
      -ce qui les retient de penser bien…

      oui, réfléchissons un peu entre un ou deux « grands mots »…

    • Reply ANONYMOUSPLAYER 11 février 2014 at 22 h 08 min

      Whèè, en terme de troll c’est fin.

      Je prends au pieds de la lettre ce qui ne devrait pas l’être ?

      Moi j’adore Dieudonné mais j’ai beaucoup de peine pour lui.
      Par contre Soral je le conchie lui et sa vision historique de guignol.
      Toi, je sais pas qui t’es, où tu situes..

      Mais la ramène pas avec ce plan rhétorique à deux balles.
      Ce serait con.

    • Reply Miyu 14 février 2014 at 13 h 17 min

      Il y a effectivement un fort taux de totalitarisme, de censure et de crime de masse dans cet article, ce qui ne manquera pas de nous rappeler les heures les plus sombres de notre histoire.

  • Reply Yannick 5 février 2014 at 9 h 15 min

    Tu es fin prêt pour servir un petit dictateur de pacotille, style Manuel Valls. 🙂

    • Reply Hugo 8 février 2014 at 13 h 01 min

      Non non Yannick, assez d’euphémisme. Je pense que Natas est carrément le nouveau Hitler d’oser dire des trucs pareil. Un combo de Staline et Godzilla le dinosaure radioactif.
      Sinon, ça continue à vous amuser de jouer à la résistance jusqu’à ce que maman vienne vous dire de vous laver les mains pour manger ? Personnellement, j’étais plus Zorro et j’ai arrêté à 7 ans. Mais bon, chacun son trip, hein, on est en démocr… oups pardon.

    Leave a Reply