… ET BONNE DÉGUSTATION

13 août 2014

J’étais au lycée rue de Rivoli. Quand un nouveau restaurant ouvrait dans le quartier, on s’y pressait tous. Cinq ans plus tard, j’ai oublié presque tous les fast-foods-concept-bidon qui ouvraient et fermaient dans le quartier de Notre-Dame des Champs. Mais je n’ai pas oublié Nooi. Putain non. Je me rappelle encore parfaitement de ma première fois chez eux.

Nooi_logo-1

Le type de Nooi porte un tablier violet et me sourit à s’en déchirer la gueule.

– Salut ! Bienvenue ! C’est quoi ton prénom

J’aurais du partir en courant, sans me retourner. Mais trop soufflé par la familiarité de « Romeo » (dixit son badge), je réponds, docilement.

– Guillaume.

– Super Guillaume, tu veux quoi comme pâtes et comme sauce ?

– Des pennes avec une sauce pesto, s’il vous plait.

Le type plonge dans l’eau bouillante un petit panier métallique contenant mes pâtes déjà cuites. Quelques secondes plus tard, il les égoutte, les balance dans une petite boite en carton et écrase une cuillère de sauce dessus.

– 7 euros 10 ! Et bonne degustation.

Sans déconner ? Bonne degustation. On est ou là, tu viens de me vendre quoi ? Des pâtes pré-cuite avec une sauce gluante ? Bonne dégustation ? Tu as vu ça dans un film ? La prochaine étape c’est de porter un noeud et une veste queue-de-pie pour me vendre tes vieilles pâtes ? Tu t’es cru à Las Vegas ? Bonne Degustation ? Est-ce que Paul Bocuse va sortir de la cuisine ? Non, parce que tu ne vends rien d’autre que des putains de C O Q U I L E T T E S.

gif_908x367_21d0ab-1

Je venais d’être victime d’un truc totalement dingue.

Le fast-food de pâte, ça pouvait pas passer aussi facilement, c’était trop insultant. Quand tu vas chez MacDo, les mecs mettent du coeur à l’ouvrage pour te préparer ton burger. Ils prennent deux tranches de pain, font cuire le steak, ajoutent du fromage, de la sauce, de la salade et un morceau d’une tomate que quelqu’un a prit le temps de couper. À côté de ça, les recettes changent souvent, les burgers sont bien vendus, avec une histoire autour, de jolies photos. À la fin, tu manges un peu de la merde grasse, ok, mais pour réussir à faire un big Tasty chez toi, tu as intérêt à te lever tôt.

EM5glzv-1

Mais des pâtes putain… Le truc que tu fais quand tu n’as ni temps, ni tune. Le bas-du-bas de la chaîne alimentaire du charisme culinaire. Le plat des gosses, le truc qui se réchauffe au micro-onde même une semaine plus tard. Le machin que tu bouffes tous les deux jours à la cantine. Ce serait jamais passé comme ça.

Alors les types ont décidé d’être caricaturalement sympa. D’en faire des putains de caisse, de te tutoyer comme si tu venais chercher un verre de jus d’orange à la buvette du Front de Gauche.

– Quelle sauce sur tes pâtes, camarade ? !

Sauf que moi, mes copains, je leur fais pas payer 7 euros 10 les 150 grammes de pâtes trop cuites. C’est un peu la limite du concept.

tumblr_n6wdn71SOC1ree46so1_500-1

Cinq ans plus tard, le concept s’est répandu. Toujours pour masquer une petite enculade. En tête : Big Fernand.

Big-Fernard-1

Il faut vraiment que j’adore leurs burgers pour supporter leur équipe. Là-bas, impossible de faire un pas ou dire un mot sans que l’un d’eux vienne faire une blague en te tapant dans le dos. Impensable du coup de manger sur place. Je l’ai fait une fois, toutes les deux minutes on avait droit à…

– Tout va bien monsieur ?

– Oui.

– Les fernandines* sont à votre goût ? *frites

– Oui.

– Non, parce que je vois que vous les mangez avec moins d’entrain que le burger.

– Allez-vous en… pitié.

Il faut rester à sa place les mecs. Soit on amis et c’est merveilleux, on est là les uns pour les autres, on se passe des coups de fil à 2h du matin quand on a du chagrin, soit on est dans un rapport « Client / Restaurant-qui-te-fait-payer-vingt-boules-un-burger-et-un-cornet-de-frite » et dans ce cas-là on garde nos distances. Parce que moi à mes potos, je leur facture pas les burgers que je fais avec tout mon coeur pour réchauffer le leur.

You Might Also Like

1 Commentaire

  • Reply John Doe(*) 2 octobre 2014 at 16 h 34 min

    C’est bien vrai !

  • Leave a Reply