The Leftovers

26 août 2014

Un 14 octobre, 2 % de la population mondiale se volatilise. The Leftovers commence 3 ans après cet évènement que ni les religieux et ni les scientifiques ne sont capable d’expliquer.

Tout en subtilité et en finesse, cette nouvelle série de HBO, inspirée d’un romande Tom Perrotta fait de nous les spectateurs du quotidien, trois ans plus tard, d’une poignée d’habitant de Mapleton à New York. Chacun vit à sa manière ce qui s’est passé, mais personne n’a fait le deuil, personne n’a surmonté ce qui est arrivé.

the-leftovers-hbo-damon-lindelof

Parmi les personnages principaux de cette saison 1 : les membres d’une secte mystérieuse, les Guilty Remnants, crée après les disparitions, donc les membres vêtues de blanc ne disent plus un mot et fument toute la journée, une mère de famille qui a perdu son mari et ses deux enfants lors de la disparition, un révérend qui honore à sa façon les disparus et n’arrivant plus à intéresser les gens à la religion et le chef de la police de Mapleton, dépassé, alcoolique, mais plein de bonne volonté.

leftovers_a

 

The Leftovers est une merveille d’intelligence et de vérité. Sans s’appuyer, pour le moment, sur un scénario complexe, la série développe des personnages fascinants et attachants et cultive avec adresse de nombreux mystères sur leur vie et leur passé. La série ne tombe jamais dans les clichés, n’en fait jamais trop, tout est crédible et fin. Chaque épisode est glaçant, on est troublé, ému, fasciné. J’aime particulièrement cette approche de la SF qui consiste à déposer une petite goute de surnaturel dans un univers crédible et de regarder ce qui se passe. On est parfaitement dans ce schéma avec The Leftovers.

Jetez-vous dessus. J’espère que vous serez au moins 98% à aimer.

The-Leftovers

You Might Also Like

Aucun Commentaire

Leave a Reply