Le refuge

21 décembre 2014

Si vous visitez Inside, au Palais de Tokyo, vous découvrirez Le Refuge de Stephane Thidet.

 

Du bois qui craque, du bois qui mouille, le son de l’eau qui tombe. Des objets trempés, qui débordent. Le temps qui s’arrête, la sensation d’être dans le bois, de sentir l’eau sur sa peau, le froid, la peur.

L’envie d’y rentrer. Un pied sur la marche. Et puis reculer. Le bruit.

La conviction que chaque goute d’eau qui s’écrase à l’intérieur de la sombre maison de bois est parfaitement à sa place.

Un refuge inversé, impromptu, fascinant qui s’adresse, yeux dans les yeux, à notre besoin de sécurité, de réconfort, de chaleur et de paix.

Refuge4-cbc59

 

 

photos : StephaneThidet.com

Inside, jusqu’au 11 janvier 2015 au Palais de Tokyo

You Might Also Like

1 Commentaire

  • Reply Loïs 25 février 2015 at 23 h 40 min

    Un refuge inversé, très bien dit. Parmi les œuvres les plus marquante de l’exposition en effet. Un grand moment, une expérience totale, j’y suis resté 40 minutes je crois.

  • Leave a Reply