Encore cinq bonnes choses

19 mars 2015

Il y a quelques mois, je vous faisais découvrir six bonnes choses. Une fois n’est pas coutume, en voici cinq de plus !

Lunii

lunii

Lunii est objet connecté et interactif pour enfants qui raconte des histoires à la place de papa et maman. C’est donc un vrai bon plan pour les parents alcooliques, ceux qui racontent mal ou qui n’ont plus de voix a force de fumer des gitanes sans filtre. L’utilisateur (l’enfant donc) choisit des personnages et un univers, puis Lunii génère une histoire, racontée par un vrai conteur avec une jolie voix bienveillante – pendant que ses géniteurs regardent TF1, par exemple. Ensuite, les parents peuvent acheter des nouveaux pack d’histoires et s’offrir encore plus de tranquillité. Bientôt, Lunii permettra à l’enfant de faire des choix durant le conte, comme dans les histoires dont on est le héros. Bref, un sacré bon délire pour occuper les chiards qui passent leur vie à demander « Une histoire, une histoire, tonton, une histoire« . J’en ai justement commandé un que je pourrai lancer au visage de mon neveu la prochaine fois qu’il viendra se moucher dans ma chemise pour avoir de l’attention. Le projet est sur Ulule et vous aurez un Lunii à partir de 45 euros de backing.

La New 3DS et The legend of Zelda : Majora’s Mask 3D

majora

Ça fait plus de 10 ans que je joue à la DS. J’avais été déçu par la 3DS et sa 3D foireuse qui ne fonctionnait qu’en restant parfaitement immobile dans l’axe de l’écran. La new 3DS corrige ce problème et permet donc enfin d’utiliser l’option. C’est con qu’il ait fallu 3 ans à Nintendo pour nous fournir une console qui fait le job, mais que voulez-vous… Le même jour est sorti The Majora’s Mask, un jeu superbe initialement sortie sur N64 et parfaitement adapté à la new 3DS. Je ne l’avais pas fait sur N64 et je remercie le Guillaume Natas de l’époque de m’avoir laissé ce petit plaisir. Bref, jetez-vous dessus. C’est un vrai bonheur, très malin dans sa mécanique de jeu, complexe, riche. Mon Zelda préféré.

Le gouffre

LeGouffre

Court métrage d’animation canadien. Vertigineux. Magnifique. Je vous laisse découvrir.

Nichons-nous dans l’Internet

NichonsNous

Derrière ce nom subtilement putassié se cache une étonnante revue papier. Dans Nichons-nous, on parle d’Internet avec amour et respect en assumant un certain fétichisme du sujet. Dans le numéro deux,  j’ai adoré un article qui retrace jours après jours, un gigantesque débat autours du titre de la page Wikipedia « Star Trek Into Darkness » et de l’usage ou non de majuscule à « Into ». Dans ce numéro, on évoque aussi des communautés disparues, d’anciens et d’étranges usages de la toile, le jour ou le blog d’une maman à prit la tête du classement Wikio… Le numéro 1 est épuisé, le numéro 2 toujours disponible et le numéro 3 est sur le point de sortir. Vous pouvez vous abonnez sur le site de Nichons-nous. Tout ce que j’aime dans Internet est dans Nichons-nous. Longue vie à vous.

Importantissime

Le merveilleux Chris Esquerre est aux commandes, depuis plusieurs mois, d’une mini-série hebdomadaire, sur Canal+ qui passe bien trop inaperçue à mon goût. Importantissime met en scène les coulisses d’une emission d’infotainement. Chris incarne un rédacteur en chef qui martyrise avec beaucoup de talent son équipe en les humiliants, parfois en direct. C’est drôle, subtile et absurde. Regardez les épisodes à partir du début pour ne manquer aucun runing gag et serrez les dents pendants les pubs du player Canal+ qui casse bien les couilles.

Tous les autres épisodes sont sur le site de Canal.

You Might Also Like

1 Commentaire

  • Reply mogow 20 mars 2015 at 14 h 57 min

    Et voilààà… Une bonne websérie de découverte. Merci merci

  • Leave a Reply