Face à Daesh il faudra murir ou mourir

21 novembre 2015

Dimanche dernier, contre l’avis des autorités, des centaines de Parisiens se sont rendus place de la République pour se recueillir et se livrer à des happenings : chanter Imagine, se faire des câlins, se bander les yeux avec une petite pancarte « Je suis musulman et je vous fais confiance ».

Ce même soir, des policiers épuisés ont du faire face à un mouvement de foule absurde : des citoyens terrorisés avec des panneaux « Même pas peur ».

Le lendemain, le Petit Journal commettait l’interview d’un tout petit garçon qui assurait que « les méchants n’étaient pas très très gentils ». Énorme relai. La séquence est partagée, saluée et reçue comme un message d’espoir fédérateur.

Je trouve inquiétant que les adultes que nous sommes prennent la décision — 48 h après un attentat qui visait notamment des badauds — de se rassembler en foule compacte au cœur de Paris.
Je trouve inquiétant que les adultes que nous sommes, à quelques mètres du théâtre d’un massacre, se retrouvent dans les mots— touchants mais absurdes— d’un enfant de 5 ans.
Je trouve inquiétant que les adultes que nous sommes se retrouvent dans les mots d’un père qui dit à son petit garçon que « face aux méchants, nous avons des fleurs ».

Juste à côté des mièvres et des puériles, il y a les sanguinaires… Le cul vissé sur leur canap, ils savent quelle bombe envoyer sur quelle ville. Ils parlent de peine de mort, de fermeture de mosquées, de vengeances, de rétablir le service militaire… La bave aux lèvres, ceux-là seraient les derniers à donner leur vie pour la nation, à prendre leurs armes et à se sacrifier, mais ces derniers jours, ils sont experts militaires ! Ceux-là se rassurent en diffusant la haine, en stigmatisant au maximum, car c’est sécurisant, c’est rassurant, ça apaise… pour un moment. Les énervés s’en foutent que nos bombes terrorisent des civils et rendent cauchemardesque la vie de familles déjà habitante d’un pays dirigé par Daesh.

Finalement plus puérils encore que les utopistes mielleux, les colériques sèment la haine et n’offrent aucune solution.

D’un côté les petits caïds, de l’autre les pleurnicheurs. Une vraie classe de maternelle.

Alors si notre peur est naturelle et justifiable, si nous cherchons aujourd’hui des moyens d’exprimer notre désarroi et notre peine, gardons en tête que face à la secte Daesh – eux aussi puérils sur de nombreux points – il faudra se comporter en adultes. Il faudra être graves et sévères. Il faudra être matures et prudents. Nous sommes capables de gagner le combat face à ces fanatiques, mais ce ne sera ni avec des bombes ni avec des câlins.

Notre génération sait réagir face au chômage, aux fins de mois difficiles et aux crises économiques. Aujourd’hui, elle fait face à une secte meurtrière. Les prochaines années seront difficiles et il va bien falloir grandir.

 featured

You Might Also Like

14 Commentaires

  • Reply Fanny Berrebi 21 novembre 2015 at 15 h 10 min

    C’est bien dit. Le fond est vrai. Dingue ce qui se passe 😉

    • Reply Guillaume Natas 22 novembre 2015 at 0 h 52 min

      A ce rythme la, dans 10 ans, on est en terrasse avec une bière !

      • Reply Fanny 1 décembre 2015 at 18 h 30 min

        Dans 10 ans, j’aurais 48 ans.

  • Reply T 21 novembre 2015 at 20 h 23 min

    Ok du coup c’est quoi ta solution mec?
    On se serait tous bien passés de ton article de fils de pute.

    • Reply Guillaume Natas 22 novembre 2015 at 0 h 52 min

      Tu peux commencer par t’imposer l’hygiène de signer tes messages quand tu insultes un mec qui te montre sa gueule et te donne son nom 🙂

    • Reply Carron 22 novembre 2015 at 11 h 38 min

      Waou comme tu dois être fier de toi après avoir balancé cette insulte inutile et puerile. Et toi c’est quoi « ta solution mec »??? Bah rien … Parceque vu ta réponse il doit rien se passer dans ta petite tête…le néant…allé passe ton chemin et laisse les grands parler de sujets qui te dépassent.

  • Reply Vince 22 novembre 2015 at 5 h 36 min

    Mouais, je préfère les « sanguinaires » qui sont énervés à raison et qui vont se calmer, à des agneaux prêts pour l’abattoir. Et même prêts à y embarquer tous leurs concitoyens au nom de principes qui n’arrêtent pas les balles.
    Pour régler cette situation, si elle peut l’être d’ailleurs, il va amha falloir s’asseoir sur 2-3 trucs et accepter que pour protéger 70 millions de personnes (et les habitants des pays voisins à vrai dire), il va falloir bafouer les droits de 100k (fourchette haute) clampins vivant au sein l’UE. À titre personnel, je suis pour, mais je ne sais pas combien de centaines de morts supplémentaire il faudra pour qu’on en arrive là.

    • Reply Vince 22 novembre 2015 at 16 h 27 min

      Tiens bah au final, ceux que je trouve pire que tout : http://korben.info/etat-d-urgence.html avec « Les terroristes ne me font pas peur, par contre, ce gouvernement de tarés me pétrifie d’horreur. » en conclusion.

      Alors Korben, on sait qu’il ne brille pas particulièrement par son intelligence, particulièrement dès qu’il parle d’autre chose que d’informatique, mais là je crois qu’on touche le fond. J’aimerais simplement le vanner en lui faisant remarquer que dans sa campagne il a plus de chances de mourir renversé par un tracteur que tué par des terroristes, mais c’est plus triste que ça. On se retrouve avec des gens tellement égoïstes que leur raisonnement consiste à se dire « bon après tout j’ai peu de chances que ça me tombe dessus, tant pis pour les autres tant que je peux continuer à faire des trucs plus ou moins légaux sur mon pc enfermé chez moi ». (en attendant il a un système de commentaire merdique pour décourager le quidam de lui dire ce qu’il pense de ce gros lard gélatineux)

  • Reply db0 22 novembre 2015 at 7 h 59 min

    J’aime bien ton article, mais je pense qu’on reste sur sa faim. Ça manque de solutions un peu plus concrètes, et je serais ravie d’avoir ton avis dessus, même si ce n’est qu’en commentaires !

  • Reply Pidiaime 23 novembre 2015 at 9 h 09 min

    « Je trouve inquiétant que les adultes que nous sommes se retrouvent dans les mots d’un père qui dit à son petit garçon que « face aux méchants, nous avons des fleurs » »

    MERCI
    J’avais peur d’être la seule à avoir tiqué sur cette réplique absurde du père, « Les fleurs elles nous protègent » –‘

    • Reply Un Paysan Qui Passe 26 novembre 2015 at 18 h 51 min

      Bah bah bah: c’est la réponse d’un papa désarmé qui cherchait à rassurer son enfant de quoi…?4, peut être 5 ans?
      Ce qui est réellement absurde, c’est pas la réponse de cet homme, c’est le fait d’universaliser son message ou d’y chercher une espèce de symbolisme à la mord-moi-le-nœud.
      Tu feras quoi si un jour ton gamin te demande où qu’elle est mamy? tu lui diras qu’elle est en train de pourrir au fond d’un trou bouffé par les vers ou tu lui expliqueras qu’elle est monté au ciel vivre chez les Heureux?
      C’est pas mal non, d’épargner un peu d’innocence dans des moments si dramatiques…
      Un peu comme dans « La vita e bella », quoi.
      Moi au contraire, j’admire profondément la réaction du papa parce que la plupart d’entre nous serait resté bouche bée face au désarroi du minot.

      • Reply emma 18 juillet 2016 at 11 h 08 min

        Il suffit d’expliquer à l’enfant avec des mots qu’il est en âge de comprendre. Un enfant en bas-âge comprend tout, ce sont les mots employés qui ne font pas encore partie de son vocabulaire qu’il aura du mal à comprendre.
        J’ai une fille de 6-7 ans et elle est au courant de ce qui se passe, et heureusement car elle va vivre dans ce monde.
        On mettra combien de temps à en venir à bout de tout ça, hein, elle aura quel âge ou ses enfants auront que âge??
        Alors oui, je lui en ai parlé pour qu’elle sache, qu’elle envisage le monde comme il est réellement. Oui nous avons peur, mais nous devons vivre le plus normalement possible car la peur n’évite pas le danger.
        Ben en fait, elle n’a pas perdu l’essentiel d’une petite fille, elle n’est pas traumatisée à vie, elle continue de croire aux fées-princesses-papillons magiques , elle continue de croire qu’avec 50 euros on peut changer la voiture parce que « c’est beaucoup d’argent », elle continue de trouver des choses graves et de les oublier une heure après parce qu’il y a « Barbie pop star » qui passe sur Gulli, etc…..
        Arrêtons de croire nos enfants incapables d’adaptabilité ,ce ne sont pas des peluches sans capacité de réflexion mais des êtres humains normalement câblés, qui reçoivent et traitent les informations comme nous et sans tous les éléments, ils interprètent et souvent, ce qu’ils croient qu’on leur cache est bien plus terrible à leurs yeux que ce qu’on leur cache réellement.
        Alors oui, c’est grave, mais ça l’est aussi de mentir à son enfant en pensant le protéger car il en entendra parler sans comprendre ce qui se passe et c’est ça qui lui sera le plus néfaste.
        Je ne dis pas non plus qu’il faut balancer des horreurs à nos gamins tous les jours mais quand on les amène à une manifestation juste après un attentat, prenant ainsi le risque qu’il se fasse tuer par un autre taré qui n’attend que le moindre rassemblement pour faire le plus de victimes possible, on prend le risque des questions et là, on doit garder sa ligne de conduite, sa tête haute et expliquer simplement à son enfant que oui, il y a des terroristes ,que ce sont des gens qui ne réfléchissent pas comme nous et qui font du mal parce que nous sommes nés dans un pays libre. Ce ne sont pas des méchants, les méchants, les enfants en rencontrent dans la cour de récré et ils ne faut pas les confondre avec les dégénérés qui pensent que tuer des civils sert une cause.
        En bref, si tu ne veux pas répondre aux questions de ton enfant car tu es désarmé, reste chez toi, ne sors pas et n’écoute pas la radio ni ne regarde la télé.
        C’est comme l’exemple de la mort, il y a un juste milieu entre mentir à son enfant et lui dire qu’on est bouffé par des vers (et à moins d’être catholique et d’y croire soi-même, pourquoi dire qu’on monte au ciel??).

  • Reply Fabien 23 novembre 2015 at 9 h 56 min

    Je ne peux pas m’ empecher de faire le parallèle avec le texte suivant : http://www.cspinyourface.com/2015/11/tenir.html

    @Vince, comme tu le dis toi-même, les terroristes sont moins dangereux que les tracteurs, alors pkoi détruire les libertés publiques contre les premiers et pas les seconds ?

    Gardons la tête froide, c’est de plus en plus nécessaire.

  • Reply John Daube 3 décembre 2015 at 2 h 20 min

    « Ceux-là se rassurent en diffusant la haine car c’est rassurant » ?
    Relisez-vous de temps en temps.
    Je vais rester gentil car vous avez le courage de signer de votre tête et de votre nom. Je « me rassure » en me disant que vous devez avoir de bonnes relations.

  • Leave a Reply