Rémi Gaillard, le beau frère gênant

9 mars 2016

Rémi Gaillard, il faut qu’on parle de ça :

Après 10 ans sur Internet, 10 ans à faire des blagues, à fédérer autant de monde… claquer une pauvre vanne sur « il reste de la vaisselle » pour la Journée internationale pour les droits des femmes, ça mérite une petite mise au point.

C’est marqué sur ta gueule, mon bon Rémi, que t’as pas inventé la levure chimique. Mais à l’époque, c’était soit tes vidéos basse définition sur le web, soit vidéo Gag ou les caméras cachées d’Arthur avec des gosses et Patrick Timsit. On avait pas franchement le choix entre le montpelliérain ou le choléra.

Tu me faisait penser au mec qu’on envoie faire des conneries à notre place. Celui qui n’a pas peur d’aller un peu loin et qui prenait pour les autres à la fin. Tu portais des déguisements, tu montrais ton cul. On avait 15 ans. Ça passait bien entre deux scènes de Clara Morgane et un combat de Pokémons.

Remi Gaillard fait une petite blague

Et puis le truc est parti en couille. Le petit hyperactif de fond de classe, le simplet qui fait le con pour gratter quelques potes, se retrouve avec 5 millions d’abonnés. Ça fait quand même 18 fois la population de ta ville natale. Tu aurais pu t’élever, Rémi… Mais tu sais ce qu’on dit, on peut sortir la fille du Texas, mais on ne sortira jamais le Texas de la fille…

Les années sont passées, tes traits se sont tirés et tu es resté, Rémi, sans jamais changer. Tes petits yeux rapprochés qui te donnent cet air idiot même quand tu es sérieux, ton gel dans les cheveux et tes 5 blagues qui te font bouffer depuis 10 piges.

gaillard

Pourtant, on a fait avancer quelques combats, on a affiné les concepts et les approches humoristiques… Mais toi, à 41 ans, tu continues inlassablement — parfois déguisé en Kangourou — à frapper des inconnus (et des flics), à leur balancer des tartes à la crème à la gueule avant d’embrasser de force la première fille qui passe.

De l’adolescent attardé, tu es devenu le beau frère gênant, le quadragénaire qui fout mal à l’aise. Je ne connais pas ta vie Rémi, tu as peut-être eu une enfance difficile, tu voulais peut-être devenir footballeur… Mais ça n’excuse pas tout, avec ton audience et ton influence, tu pourrais casser les codes, nous surprendre… Et surtout avec ton audience et ton influence, surtout auprès des jeunes, tu as la responsabilité d’arrêter de donner l’exemple d’un harceleur décomplexé, d’un connard violent, d’un vieux connard mal élevé.

foot-2012-remi-gaillard

Aujourd’hui, tu es en roue libre. Personne ne bosse avec toi parce que tu es ingérable (d’aucuns disent « trop con ») et tu fais des sketches cryptiques en hommage à ton chien mort. Ah oui, parce qu’il y a un truc avec lequel tu ne rigoles pas, c’est les animaux. Tu rappelles parfois à tes détracteurs que tu ne rigoles pas avec tout.

Tu aimes donc le foot et les chiens et tu chies sur le reste. Finalement, tu es une sorte de délégué de classe pour ceux qui n’ont pas été en classe. Un exemple pour certains : la preuve qu’on peut être un bon gros beauf et réussir quand même à attirer l’attention. Alors hier matin, tu as mis ton ballon de foot dans l’évier et tu as fait une blague sur la vaisselle. Parce que les femmes, ça fait la vaisselle.

Vivement la suite Rémi, on n’a pas fini de rire.

You Might Also Like

22 Commentaires

  • Reply kawaïkittens 9 mars 2016 at 12 h 50 min

    Tout à fait d’accord, ce type est devenu très glauque.

  • Reply Mr21 9 mars 2016 at 13 h 35 min

    L’harcèlement de rue et le sexisme au quotidien sont des choses qui semble être très difficile à comprendre (cérébralement parlant) pour bon nombre de mecs… Rémi machin en est le profile typique.

  • Reply Maître Capello 9 mars 2016 at 14 h 21 min

    Intéressante analyse. je ne reviendrais pas sur le fond, mais sur une interrogation qui m’a saisie. Doit-on dire quarantenaire ou quadragénaire ? http://lecourrierdesetatsunis.com/2013/01/27/quarantenaire-ou-quadragenaire/

    • Reply Mohammed-Amine 10 mars 2016 at 15 h 47 min

      « Maitre Capello » On dit bien quadragénaire ou quinquagénaire, quarantenaire ou cinquantenaire font référence à l’anniversaire d’un évènement, une commémoration…

  • Reply Ozh 9 mars 2016 at 17 h 30 min

    3 pages pour dire qu’on déplore l’attitude de quelqu’un… A la base le mépris et simplement passer sous silence, ça sert à ça non? …….

    • Reply kwyxz 11 mars 2016 at 21 h 08 min

      Bin ouais, fermer les yeux et rien dire ça fait disparaître les comportements qui posent problème, c’est bien connu.

  • Reply David Couturier 9 mars 2016 at 18 h 32 min

    La blague est en effet super mauvaise mais doit-on pour autant critiquer l’ensemble de son « oeuvre » ? C’est tout aussi facile de critiquer son personnage en entier que de critiquer cette blague je trouve.
    C’est le souci de tous les humoristes, on peut pas toujours plaire à tout le monde et on peut pas être drôle à chaque fois non plus.

  • Reply Claireme 10 mars 2016 at 1 h 52 min

    Mouais… en attendant il représente bien des générations. Je pense qu’il y a un problème de jugement sur le personnage.

  • Reply William Razat 10 mars 2016 at 2 h 41 min

    Guillaume Natas qui n’a pas vraiment de vie en dehors de Twitter (plus de 33.000 tweets) vient donner des leçons de morales sur son petit blog.
    Guillaume Natas qui habite à Paris parle « d’Internet de Province » car Paris c’est la France sans doute. OK !
    Guillaume Natas poste une vieille vidéo de son pote Ludovik qui caricature Rémi Gaillard, mais ce qui est étonnant c’est que Ludovik est devenu pire que ce personnage qu’il caricature : Volkswagen, Orange, Canal+, etc.
    En fait, si tu fais pas parti de Studio Bagel, que tu passes pas à la télé, que tu partages pas les vidéos de Cyprien… Que t’es pas dans l’antichambre du showbiz… T’as raté ta vie quoi ? Et les blagues « sexistes » valent mieux que les blagues « pédophiles » c’est ça ?
    Enfin, Guillaume Natas s’attaque aussi au physique de Rémi Gaillard et là c’est assez bluffant quand même. Putain un peu de lucidité Guillaume Natas, regardez-vous, merde !

  • Reply S-E 10 mars 2016 at 5 h 26 min

    le plus gros looser dans l histoire…il me semble que c’est l’ecrivain de cette « ODE A LA FRUSTRATION »…

  • Reply nat 13 mars 2016 at 17 h 06 min

    Yo mec ! il t’as chouré ta meuf ou quoi ????

  • Reply nat 13 mars 2016 at 17 h 25 min

    En fait ,au risque de te décevoir Guillaume Natas, en temps que femme, je trouve Rémy absolument irrésistible, il est craquant et me fait mourir de rire, en plus il en a !!! Quand à l’état de son évier, on dirait le mien …. Ah oui , au fait ceci n’est que l’avis d’une provinciale ! Ex parisienne qui a fait son choix depuis longtemps, eh oui, on se fend plus la gueule en province, allez va décoince un peu … un p’tit sourire ?

  • Reply Julien CROUZET 17 mars 2016 at 20 h 24 min

    C’est tellement mignon, ce mélange de frustration de pourquoi il est populaire et pas moi, de jalousie de followers et de démago « vous avez vu je suis un féministe hein, je tape sur les mêmes mecs qu’elle ». Ca aurait pu rester mignon. Mais la petite cerise par dessus du looser parisien qui juge le « texas » Montpellierain du haut de son studio chiotte sur le palier parisien a rendu le tout assez peu digeste.

    Bisous, bonne soirée « néo tapas » dans ton bar branché ; n’oublie pas, quand tu rentreras, de détecter la tendance du jour des féministes blanches parisiennes sur madmoiZelle, tu auras ton sujet de demain qui fera au moins RT.

  • Reply Calexico 20 mars 2016 at 5 h 23 min

    Dès qu’on parle de ce gros con, il faut toujours qu’il y ai une cohorte de neuneus et têtes de bite qui le défendent en mode « Paris Vs Province » et « T’es jaloux de son succès ». Comme si la popularité et la localisation géographique étaient des arguments pour justifier qu’un beauf prend un malin plaisir à humilier 51% de la population du pays a travers un tweet aussi gerbant que pas original et des vidéos infectes.

  • Reply Vomitif 23 mars 2016 at 15 h 08 min

    Je suis tombé sur ce blog par hasard, et voici donc les conclusions que j’en tire à titre personnel :
    – Plus jamais je n’infligerai à mon PC la douleur de visiter ce blog, tant il est démago et puant.
    – L’auteur n’a pas compris, que certaines personnes souhaite seulement rire et n’ont pas forcément envie de recevoir une leçon de morale à chaque sketch. Ce qui explique sa condescendance.
    – Que l’auteur ne réponds pas plus aux messages sur son blog qu’aux tweets qu’on lui adresse mais qui le dérange. Surement un signe de conviction :/
    – Qu’on peut avoir 28 ans et raisonner comme un lycéen en mal de combats.
    – Et que j’ai déjà accordé bien trop de crédit à ce torchon.

  • Reply Laurent 12 avril 2016 at 15 h 48 min

    Putain je suis obligé de passer trois jours sur Paris pour le boulot, et déjà que je dois supporter à nouveau votre connerie et votre mépris de tout ce qui est provincial ou sans gluten, faut en plus que je tombe sur ce genre d’article débile pour bien me rappeler que je suis dans une ville de connards. je suis pas fan du tout de Remy Gaillard (mais pas pour les mêmes raisons, juste que son humour me parle pas) par contre, ce genre d’article puant de Parisien blanc pseudo-feministe, qui tape sur un type pour une pauvre blague twitter, sûrement afin d’avoir une chance de se taper une stagiaire C.M fan de Madmoizelle.com rencontrée en « soirée apéro-tweet », ça pue le parisien arrogant et le cynisme branché. Allez, content de ne revenir à Paris que pour le taf, je retourne dans ma province, ce blog me rappelle de mauvais souvenirs, je vais me faire recontaminer par la négativité arrogante et la fausse branchitude de ce genre de site et de personne.

    • Reply Guillaume Natas 12 avril 2016 at 16 h 21 min

      Si tu es de passage à Paris, on peut se faire un jap, si tu veux !

  • Reply Laurent 12 avril 2016 at 20 h 49 min

    Ca dépend, seulement si il est bio, sans gluten et vegan. Et surtout qu’ils aient du wifi pour que je puisse les insulter sur trip advisor.

  • Reply Phonography 16 avril 2016 at 21 h 19 min

    L’erreur de Rémi Gaillard, comme le montre bien ce billet, c’est d’imaginer que faire une blague sexiste de manière prétendument ironique c’est être hyper subversif. Ainsi, je suis passée un peu par les mêmes phases décrites ici : de la réaction amusée, face à ce que je prenais pour de l’audace, à un certain mépris pour cette volonté un peu minable de vouloir chercher à tout prix la provocation.

  • Reply emma 18 juillet 2016 at 14 h 32 min

    Chacun est libre de dire ou d’écrire ce qu’il pense, surtout sur son propre blog. Ceux qui n’apprécient pas changent de site et voilà.
    Perso, je m’en tape, du parisien, du provincial, du féministe ou pas, etc….
    Pour être claire une bonne fois pour toutes, les féministes, les vraies, nous ont permis à nous les femmes, d’avoir un compte bancaire, un boulot, un droit de vote,une existence, d’être considéré comme un être humain et non plus comme la possession d’un homme. Le reste ,c’est un peu du chipotage, voire même certaines qui confondent féminisme avec « j’veux-écraser-les-mecs-et-être-la-plus-forte ».
    On ne peut pas chouiner quand un homme ne nous tient pas la porte et gueuler que oui, nous aussi on peut faire quarante pompes parce qu’on est tous égaux.
    Bref, j’ai vécu à Paris, j’ai pas aimé, j’ ai habité plusieurs villes en province que je n’ai pas non plus aimé et là, je me suis installée dans une que j’aime vraiment, qui me correspond et dans laquelle je me sens à ma place. N’est-ce pas le plus important, plus important que les restos sans gluten ou les goûts du voisin ou la tendance ou l’envie de choper une nana de mademoizelle en ayant les chiottes sur le palier ????
    Le mec qui réussit à vivre pendant 10 ans avec les trois mêmes blagues, ben je dis bravo, il aurait bien tort de ne pas continuer. Après , ça plaît, ça plaît pas, c’est ce qui fait la beauté de ce monde et de ses habitants….la subjectivité.
    En même temps, j’ai remarqué, que ce soit dans ma vie ou celle de proches, c’est rarement le mec qui fait la vaisselle donc la blague ne me choque pas.
    En même temps, j’vais pas faire la vidange de la voiture ou resserrer le joint de la baignoire ,tout simplement parce que je ne sais pas faire la vidange -comme certains ne savent pas faire la différence entre les différents programmes d’une machine à laver- et même si je sais resserrer un joint, je n’ai pas envie de le faire- comme certains la vaisselle ou le repassage.
    Être une personne de notre époque, c’est ça : pouvoir choisir ce qu’on fait, selon nos domaines de prédilections ,que ça plaise ou non .

  • Reply john 5 août 2016 at 12 h 00 min

    et toi natas, tu fais quoi de ta pauvre vie ? Tu pourrais t’élever ? Profiter de la vie ? J’ai lu 2 articles, et 2 articles de merde. Je pense que tout le reste doit être du même genre.

    En fait guillaume natas en vient à se mettre au même niveau… faire de la merde.

  • Reply Char_Aznable 26 décembre 2016 at 16 h 43 min

    R. Galliard le beauf… Ca retransmets ton mépris pour le football et ceux qui aiment ce sport très populaire. On dirait limite que tu ne comprends pas pourquoi ces gens s’intéressent à lui.

  • Leave a Reply