Été 2016 : Survivants, Burkini et Pikachu – Bilan positif et avenir radieux

14 août 2016

Hier soir : insomnie. Je pensais à tout les trucs merdiques de ces derniers mois. J’ai eu envie d’en parler un bon coup pour passer à autre chose. Je vous préviens, ça va pas être joyeux.

Début juillet

RepuLa chaleur monte et la place de la République se vide de ses derniers militants Debout. De leurs mois d’occupation, il ne reste que quelques slogans à la con peints sur le sol et un Monument de la République plus ravagé qu’un sac Eastpak de lycéen métaleux.
Depuis Charlie Hebdo tout le monde colle des trucs ou écrit de la merde sans aucun stress sur ce monument centenaire. En Belgique, ils ont eu le bon goût de tracer leurs petits messages de paix à la craie, histoire que ça parte à la première averse (comme leur soudain élan militant), mais chez nous, on veut marquer l’histoire. Mention spéciale au savant blaireau qui avait posé un TU NE TUERAS POINT aussi gros que son égo. Celui-là doit porter des crocs et frapper ses gosses.

L’autre gros délire de ce début d’été : Les Survivants. Des intégristes catholiques, qui se sont dit que ça commençait à bien foutre que les autres prennent toute la place médiatique et ont décidé de déterrer un vieu groupe de jeunes (vieux) antiavortement. Officiellement, ça se dit apolitique et areligieux, mais quand ça fait des happenings devant Beaubourg, c’est l’Action Française qui fait la sécurité. Deux ans après la Manif pour Tous et leurs défilés de merde — moi président de la République, j’aurais lâché les chiens sur eux — on se serait bien passé d’une nouvelle vague de connards moralisateurs. Pour vous donner une idée du niveau de vas-nager-dans-l’acide des zozos, regardez (pas plus de 14 secondes) cet élément de com inspiré des chansons de Fauve corp. Un régal.

14 & 26 juillet

Des mecs tuent des gens, on commence à avoir l’habitude. Daesh revendique vaguement, mollement. Plus en sécurité nulle part. Guerre civile. Mosquées salafistes au bout de la rue. Poli avec les voisins. Lancé de jambon.
À chaque attentat, c’est le double effet Kiss Cool. D’abord, c’est les morts, l’horreur qui met mal au bide et qui pique les yeux. Ensuite, les réactions toutes pétées de certains : « C’est la guerre ! », « C’est François Hollande ! », « C’est la mer noire ! ». Les images en boucle. Le racisme. Les vidéos qui s’échangent Twitter. On nous balance le nom des terroristes, leurs vieilles gueules de connards neuneu. Cette fois on nous a même raconté que l’un d’eux aimait bien sucer des teubs le samedi soir. Bonne histoire, frangin. Et si on fermait nos gueules plutôt que de participer gaiement à la psychose générale que des types à l’autre bout du monde s’amusent à semer chez nous.

Début aout

Entre temps je suis allé voir Suicide Squad (je parle du film, pas des jihadistes). Comme prévu, le seul vrai méchant du film, c’est le type qui a décidé que c’était pas la peine de prendre 20 minutes pour pondre un scénario. C’est vide, c’est lent, c’est vide et c’est chiant, Harley Quinn a un bon boule.

PikachuPendant ce temps, les Survivants nous balancent leur dernière trouvaille : une aventure interactive avec Pikachu. Pikachu putain, ouais. Grâce à des sales tags sur le sol et à un bon relai sur Twitter, Facebook et FdeSouche, ont a tous pu jouer à un petit jeu nous proposant d’avorter (ou non) le fils de Pikapi. Les mecs sont en roue libre. Cette idée pue la coke. Je dirais même la coke payée avec l’argent de Papa. Ils se délectent du bad-buzz qu’ils font et se roulent dans l’attention médiatique gênée qu’ils arrivent à déclencher. Vivement leur prochaine blague.

Mi-aout

CplfoyqW8AA8n9HIl est question de donner le droit aux pharmaciens de refuser de vendre des machins qu’ils n’ont pas envie de vendre — parce que ce sont de gros enculés. Bien entendu, on parle de contraception et de tous ces trucs qui permettent d’avorter ou même de ne pas concevoir Pikachu. Si on leur donne ce droit, je revendique celui de bruler leur Pharmacie et de chier sur leur fils. Vivement qu’on les remplace par des machines ceux-là aussi…

Cannes bannit les femmes en burkini de leur plage. Macron pose dans Match avec un polo Vicomte Arthur. Des gens pas contents font fermer les pages Facebook d’autres gens pas contents et j’ai un coup de soleil sur le nez que j’ai chopé à la plage.

Après

Il reste 15 jours avant la fin de l’été. Peut-être de nouvelles surprises ?

Ensuite, il va recommencer à faire froid et vous allez retourner au bureau. Heureusement qu’on a Pokémon Go pour tenir. Ce jeu aura été le seul truc positif de ces deux derniers mois. J’adore y jouer avec mes amis et j’adore voir les gens qui n’aiment pas me donner des conseils pour mieux employer mon temps libre. On dirait pas merde à une petite mise à jour du radar en septembre par contre. Et comme je sais que les mecs de Niantic sont tous des Natassos, le message est passé.

Alors pour la suite, gardons espoir. Ça sera difficile de faire pire.

Pour ceux qui veulent du bonheur au quotidien, vous pouvez me suivre sur Snapchat.

IMG_2654

You Might Also Like

3 Commentaires

  • Reply Samael S. 14 août 2016 at 14 h 23 min

    <> Tu m’as tué 😀 j’en rigole encore

    • Reply Samael S. 14 août 2016 at 14 h 25 min

      « C’est la mer noire »

  • Reply Anonyme 26 août 2016 at 15 h 49 min

    Débat sur le burkini.

    Je rappel l’existence de combinaison de bain (utilisé en plongée, planche à voile, surf…)

    https://www.google.fr/search?q=combinaison+de+plongeur&lr=lang_fr&tbs=lr:lang_1fr&prmd=sivn&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjG5srF3t7OAhVBCBoKHcnBCeAQ_AUICCgC&biw=480&bih=727#imgrc=_MDSmx2_8rPAVM%3A

  • Leave a Reply