Pire que mourir seul : déménager entre copains

21 mars 2017

Grande nouvelle ! À 27 ans, Patrick (que nous appellerons irrespectueusement Patoche) vient enfin de signer un CDD dans une agence de com » ! Ainsi, il quitte le 50m2 de ses parents pour enfin avoir « son petit chez lui » : un 19m2 s poisseux à 800 euros par mois dans le 11e.

Mais avec les frais d’agences, le chèque de caution et « un petit craquage chez Ikéa », il claqué tout son SMIC en 4 jours… Mais c’est pas grave, pour porter ses cartons de merde, il peut compter sur ses copains.

Je paye en bières et en bonne humeur 😆

Délicat exercice pour cette saloperie de Patoche que celui d’envoyer les « invitations » pour ce trépident événement. On parle quand même d’obliger ses potes à se lever à 8 h un samedi matin et de porter des trucs lourds…

L’usage semble vouloir que le bordel de merde soit présenté avec légèreté et bonne humeur, comme si c’était un moment entre ami comme les autres.

L’invitation commencera en général par un classique, mais efficace

Coucou les amis

suivi d’un

Bonne nouvelle, je déménage !

qui glissera bien souvent vers quelque chose comme

Du coup, j’aurai besoin de quelques bras musclés pour me donner un petit coup de main

pour conclure sur l’incontournable et parfaitement insupportable

Il y aura des bières à la fin pour les courageux qui seront restés jusqu’au bout !

Analysons rapidement ce message lourd de symboles :

  • Le « Coucou les amis » est tendrement culpabilisateur, il rappelle aux cibles qu’elles ont vis-a-vis de vous un devoir : celui d’être de bons amis. Donc de venir se péter le dos samedi prochain.
  • « Bonne nouvelle, je déménage »… Pour qui est-ce une bonne nouvelle ? Pour les parents de Patoche, sûrement. Vous concernant : au mieux vous êtes content pour lui. Probablement : vous vous en branlez le cul.
  • « J’aurais besoin de quelques bras musclés », genre t’as des amis musclés. Patoche, ne sais-tu pas que la flatterie est une péché ? Surtout quand on s’adresse à sa troupe de fragiles graphistes free-lance. À d’autres, on sait tous que les derniers mecs musclés qu’on a fréquentés c’est ceux qui nous frappaient au collège.
  • « Il y aura des bières à la fin », car Patoche est grand seigneur. Dans un monde où la bière est la monnaie en vigueur, déménager ses proches doit être l’activité la plus rentable au monde.

Le frigo passe pas dans l’ascenseur 😅

Le jour J, attendez-vous a forcement passer un mauvais moment.
Tout ce qui peut arriver d’imprévu est forcément une mauvaise surprise. Le déménagement est de ces événements ou au mieux, il ne se passe rien de trop grave.

Voici une liste (au début j’avais fait un top 10, mais on n’est pas en CM1) de ce qui pourrait arriver de déplaisant :

  • Vous serez moins que prévu, certain invités, bien inspirés ne viendrons pas. Ils sauvent leur samedi, mais vous aurez plus de trucs à porter.
  • Ce jour-là, il neige et il y a du verglas.
  • Il y a 5 places dans les voitures et vous être le 6e. Vous devrez allez de chez les parents de Patoche jusqu’au nouvel appart de Patoche en métro.
  • Le nouvel appart de Patoche est en « proche » banlieue.
  • On ne peut pas décharger dans la nouvelle rue de Patoche, car c’est une putain de chienne de rue piétonne.
  • Le père de Patoche est là, il ne parle qu’à vous et il a très mauvaise haleine.
  • Le père de Patoche vient de mourir. Patoche vous en parle pendant tout le déménagement. Et comme feu son père, il a très mauvaise haleine. Mort, il est donc absent. Plus de trucs à porter.
  • Le frigo ne passe pas dans l’ascenseur.
  • Un pote de Patoche a cassé l’ascenseur en essayant d’y faire quand même passer le frigo. Du coup plus d’ascenseur. C’est pas grave, il ne reste que 30 cartons.
  • Le nouvel appartement de Patoche est mieux que le vôtre. Ça vous met les nerfs, vous vous rendez compte que vous êtes en retard dans la vie et que Patoche est un bon gros fils de pute de vous demandez de l’aide alors qu’il se met bien, ce gros bâtard.
  • Vous briser le dos en portant les livres de Patoche (car oui, patoche est un grand lecteur) et finir votre vie en fauteuil roulant. « Comme Superman », ne manquera pas de souligner Patoche, qui est aussi un grand cinéphile.

Merci la « Team Déménagement » 😙

Le déménagement est terminé. Enfin. Vous faites le point sur votre situation : Patoche est parti rendre la camionnette et « revient avec les bières ». En attendant, il est 17 h 30, il fait gris, vous êtes explosé, vous suez dans votre t-shirt trop grand (celui des déménagements) et avec le reste de « La Team Déménagement » (que des abrutis) vous êtes en cercle, assis sur les cartons, comme une belle bande de connards, à attendre Patoche. Vous vous remémorez mollement les moments forts de la matinée (l’allitération en « m », c’est pour moi, ça fait plaisir).

Clairement, Patoche vient de vous voler votre week-end. Ce soir vous ne sortirez pas, car vous êtes fatigué et saoulé par les gens. Demain, dimanche, vous aurez des courbatures de merde partout. Et lundi, c’est lundi.

Patoche arrive enfin avec les bières, mais vous sentez bien que maintenant, il a envie d’être tranquille chez lui. On peut presque le comprendre, c’est juste dommage que pour son déménagement, il ait pas eu aussi envie d’être tout seul aussi. Une Heineken tiède plus tard (le frigo est pas branché) vous vous cassez. C’était ni sympa ni chaleureux, mais Patoche a promis qu’il y aurait bientôt un apéro « juste pour la Team Déménagement » quand tout serait bien installé. L’apéro ne viendra jamais. Et vous savez pourquoi ? Parce que Patoche a déjà oublié que vous lui avez offert une journée entière. Sans rancune.

Désolé, je serai pas à Paris 😔

Six mois plus tard, c’est votre tour de déménager. Vous pensiez pouvoir compter sur Patoche ?

« Désolé, je serai pas à Paris. Je passe le week-end en Normandie pour l’anniversaire de mon père ».

Mais il est pas mort ton père, Patoche ?

You Might Also Like

1 Commentaire

  • Reply Samael S. 21 mars 2017 at 16 h 05 min

    Le saviez vous ? Toutes les brigandes ont demandé à leur amis de les aider pour leur déménagement. En plus elle n’ont rien porte’ car le seigneur jesus christ les a fait pour porter des enfants, pas des cartons.

    Nique

  • Leave a Reply